UNION SPORTIVE SALINIERES AIGUES MORTES : site officiel du club de foot de AIGUES MORTES - footeo

AIGUES-MORTES ....1 BÉZIERS II ..3

29 janvier 2018 - 08:19

Stade Du Bourgidou 1.

Mi-temps : 0-0.

Arbitre : M. Canal.

Buts pour Aigues-Mortes : Belhomme (73e).

Buts pour Béziers : Boufrizi (50e, 90e), Kante (82e).

Avertissements à Aigues-Mortes : Goudal (20e), Bouchité (81e).

Avertissements à Béziers : Bobee (22e), Irigoyemborde (70e).

AIGUES-MORTES : Souchon - Bouchité S., Pataki, Benmansour, Goudal, Mabillon - Messaoudi,

Bouchité Y. (cap.) - Benjalleb - Descamps, Belhomme. Entrés en jeu : Saura, Canales.

BÉZIERS : Viot - Loirette, Bobee (cap.), Morante, Heekeng - Guillaume, Manzongani, Irigoyemborde - Boufrizi,

Kante, Audran. Entrés en jeu : Raba, Ekounga.

Voilà parfois tout le problème d’être opposé à la réserve d’un club dont l’équipe 1 évolue en National. Ce dimanche, Aigues-Mortes en a fait l’expérience face à Béziers, renforcée notamment par Heekeng, Boufrizi et Viot. Si le premier nommé revient de blessure, ses deux coéquipiers sont en revanche en pleine forme. Titularisé à la pointe de l’attaque en National à Laval et contre Chambly, Boufrizi (19 ans) a expliqué pourquoi Mathieu Chabert, son coach, a eu raison. À Aigues-Mortes, l’attaquant biterrois a inscrit ses 12e et 13e buts de R1. D’abord au retour des vestiaires, en renard des surfaces (0-1, 50e). Puis en toute fin de match où il gagna son face-à-face avec Souchon, le goal local (1-3, 90e). « On a vraiment un bon groupe en R1. Pour le reste, j’essaye juste de tout donner quand je suis appelé au dessus », souligne-t-il. Tout donner, Kante, son compère d’attaque dans le Gard, l’a fait après la pause. Le Biterrois ne pouvait il est vrai faire pire qu’en première mi-temps où il rata à peu près tout ce qu’il voulut. Alors que le score était à égalité, il décanta la situation en faveur des siens (1-2, 82e).

Le festival Viot dans le but de l’ASB

Entre-temps, Aigues-Mortes avait joué. Plutôt bien, d’ailleurs, entre le retour des vestiaires et l’heure de jeu. Un gros temps fort et... un énorme Viot dans les buts visiteurs. Le portier héraultais, doublure de Novaes en National, sauva son équipe face à Saura (51e), Benjalleb (53e, 54e, 85e) et Descamps (71e), ne s’inclinant que sur une tête de Belhomme (1-1, 73e). « On n’a pas su marquer quand on aurait pu le faire, ça s’est joué sur des détails », regrettait Yohan Borg, le coach des Saliniers. Si les détails ont fait la différence, les individualités biterroises également...

                                                                               JÉRÔME MORIN sports.nimes@midilibre.com

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 7 Joueurs
  • 8 Supporters

Aucun événement